Camp

Objets élémentaires

Projet réalisé à l’ENSCI en 2015 (Initiative personnelle)

Les prémices du projet se trouve dans le gambiarra : une production d’objets réparés et assemblés qui répondent à des besoins de manière très rapide. Une pratique courante que j’ai pu observé au Brésil. Ces bidouilles du quotidien finissent par devenir pérennes et forme un style à part entière, un vocabulaire de formes étranges et métissées.

Ces systèmes de débrouille et autres détournements sont alors une façon de remettre en question la production d’objets “hyperspécialisée” d’aujourd’hui.

Le campement, autre lieu de bidouille, entre primitif, tradition et innovation, est un contexte inspirant pour imaginer une série d’objets minimum, de formes à tout faire. C’est un contexte extensible : du weekend en foret au déjeuner dans le jardin, une nouvelle façon d’habiter ou alors un futur nomadisme pour l’Homme

Je regarde du côté des cowboys américains, des nomades touareg ou des bergers pakistanais pour dessiner 10 formes très géométriques et simplement percées de trous, pour pouvoir les manipuler et les assembler avec des bâtons ou des cordes. 

FormesAlphabetCAMP01CAMP02CAMP03CAMP04